L’Open13, ce grand tournoi provençal du tennis français s’est une fois de plus imposé dans cette nouvelle édition comme un évènement incontournable du paysage sportif de la cité phocéenne. Bien au-delà des performances de grands joueurs internationaux, et des fidèles amateurs, et des nombreux partenaires, et prestataires mais comme un lieu de rencontres, de partages et de convivialité indispensable pour le bien être de Marseille. Nous avons pu voir et apprécier, une fois de plus, la mobilisation du département des Bouches du Rhône représenté par Madame Martine VASSAL afin de rendre l’évènement encore plus festif et convivial. Pour ce 25 EME anniversaire de l’Open13 rien n’a manqué, de grands joueurs sont venus participer avec plaisir à ce rendez-vous au palais des sports. Ils ont su communiquer tant de magie aux spectateurs durant les matches ! On ne compte plus les personnalités présentes comme chaque année pour cette grande manifestation sportive !
lautremag.news va vous faire un récapitulatif de cette belle semaine tout en photos, parfois c’est plus expressif que des mots …

Si vous ne connaissez pas beaucoup ce sport magique, en voilà les règles du jeu :
Le tennis se joue en simple (un joueur contre un autre) ou en double (deux paires de tennismen sont opposées).
Le match se joue en sets, et le set est lui-même décomposé en jeu.
Au cours d’un match, chaque joueur sert à tour de rôle pendant la durée d’un jeu.
Pour remporter un set, il suffit de gagner 6 jeux, mais à la condition d’en compter au moins 2 de plus que son adversaire.
Les sets se gagnent donc 6 jeux à 4, ou 6 jeux à 3, 6 jeux à 2 etc.
Par contre, en cas d’égalité à 5 jeux partout, il faut remporter 7 jeux pour gagner un set. Soit 7-5 ou 7-6.
Pour ce dernier cas de figure, lorsque les joueurs sont à égalité 6-6, le 13 EME jeu disputé est appelé jeu décisif. Pour le remporter, il convient de compter au moins 7 points à condition d’en avoir deux de plus que l’adversaire.
La victoire se joue en 2 sets gagnants, sauf pour les tournois masculins en simple du Grand Chelem.
Concernant les jeux (sans compter le jeu décisif), pour les gagner il faut en principe remporter 4 points.
Les appellations pour le comptage des points sont les suivantes :
– 0 pour aucun point marqué
– 15 pour un 1 marqué
– 30 pour 2 points marqués
– 40 pour 3 points marqués
Pour gagner un jeu, il faut donc obtenir 4 points mais avec deux points d’avance.
En cas d’égalité à 40 partout (qui est dit 40 « A ») celui qui inscrit le point suivant obtient un avantage.
S’il remporte le point suivant, il remporte le jeu. Si ce n’est pas le cas on revient à l’égalité 40 « A ».

Crédits photos : Morgan PALUN et Juliette REOUVEN

journaliste AC