Effectivement, pourquoi parler de luxe actuellement?

Pourquoi vouloir traiter du luxe dans un magazine? En ces temps de sinistrose, est-ce vraiment raisonnable ou moral de mettre en avant le luxe? Est-ce de la provocation dans une société où l’emploi et la misère envahissent nos vies?

Et bien, oui, justement, tant pis pour le quotidien, soyons lyrique, transgressif,  parlons- en, n’ayons pas peur du “sublime”. Ne regardons que le beau, la poésie, les nourritures, les douceurs, le vin…

D’ailleurs les bons vins, comme toutes les bonnes choses, ça grise!

Alors, laissons-nous griser par le luxe. Le terne, ça pue, ça efface. Quoi de plus exaltant qu’un bel amour, un livre magnifique, une superbe revue, un repas somptueux, un splendide bijou, voire notre plus belle réussite.

Les bien-pensants crieront au grand drame face à cet étalage de superlatifs malvenus par les temps qui court. Et bien, non! laissez-nous les superlatifs, la lumière et l’éclat. Qu’importe les mots pourvu qu’on ait l’ivresse.

Dans le luxe, il y a l’élégance comme une idée de lenteur, une pause, un moment de grâce. On le critique mais ce qui compte c’est l’authentique qui en émane. Souvent incompris, il est pourtant admis et envié. Le luxe comme le grand art est de durer. L’artifice n’est pas l’artificiel, mais plutôt une manière d’invention, un reflet du réel sublimé.

Alors oui c’est du mensonge! mais il existe un beau mensonge puisque le but à la fin est bien de créer du beau et non du vrai, l’important est que la démarche soit juste. Le luxe c’est une émotion, un dépassement mais aussi un travail, un état d’esprit qui s’écrit entre les lignes et ne répond à aucune mode. Au contraire, c’est la liberté, l’affranchissement, une expérience. Rien à voir avec une quelconque accumulation d’objets, une possession. Aujourd’hui, le luxe est lié au sentiment de plénitude qu’il procure, de sensation d’excellence qu’il nous permet d’atteindre.

Alors, arrêtons de vulgariser ce mot et soyons en fiers! Ne nous cachons plus derrière un sentiment hypocrite de culpabilité, alors que tout être humain aspire à la beauté. Le quotidien n’est-il pas assez morose, gris et déprimant pour, en plus, s’infliger du laid. Laissons-nous nous enivrer par le chant des sirènes et nous perdre dans le luxe de vivre pour le mieux. C’est le pari que lautremag.news s’est donné en créant un autre magazine dédié à tous ce qui nous transporte, nous sublime et nous galvanise…et en touchant d’un peu plus prés ce raffinement qui plait tellement aux initiés !

Le luxe représente bien souvent, le summum de

  • La qualité,
  • L’envie,
  • Le désir,
  • L’émotion

et raconte pour beaucoup une histoire personnelle.

  • Né en France depuis très longtemps, ce secteur d’excellence contribue toujours au rayonnement international de l’Hexagone. Il est omniprésent malgré les secousses de la crise économique mondiale, une image que tout le monde désire s’approprier.
  • Aux confins de l’art et de l’artisanat, de la culture et de la science, le luxe se décline en de multiples facettes très différentes, mais qui possèdent toutes la même vocation : afficher le raffinement et l’esthétisme.
  • Très particulièrement dans la mode, mais aussi l’automobile, l’hôtellerie et la gastronomie, les vins et spiritueux, le parfum et les soins du corps, l’art, l’horlogerie et la haute joaillerie, la maroquinerie.

Nous vous parlerons très prochainement de ce luxe qui fait rêver tellement de monde au travers de nombreux sujets que nous allons traiter donc suivez-nous.

A C et K L