CCI international Provence Alpes Côte d ‘Azur a renouvelé en septembre 2017 ” les journées de l’international” à Marseille et Nice pour la deuxième édition.
Avec, à Marseille, une plénière d’ouverture comptant sur les interventions expertes de :
• FREDERIC RONAL Vice-Président CCIMP délégué à l’ouverture au Monde,
• CAROLINE POZMENTIER Vice-Présidente de la Région Provence Alpes Côte d ‘Azur déléguée aux affaires internationales,
• MARIE ALBERT responsable « Risques Pays » de la COFACE,
• BERTRAND VELON Directeur grand Sud-Est BUSINESS FRANCE,
• VINCENT APRIN Président de AV Composite SA,
• MATTHIAS NICOLAS Chargé d’affaires internationales du CIC,
• SANDRINE KERGOSIEN Directrice entreprises Méditerranée de LCL,
• BORIS LECHEVALIER CEO d’ALTIOS International.
CCI International Paca a lancé ses deuxièmes journées de l ‘international à Marseille le 28 septembre 2017 et à Nice le 29 septembre 2017. Ces manifestations, visent à consolider les projets des exportateurs Paca en rapprochant praticiens et experts sous le prisme de la réalité des enjeux économiques mondiaux actuels.
Avoir la connaissance aussi exacte que possible des marchés et des parts de marchés ciblés relève d’une approche économique stratégique dont le but est l’efficacité économique finale maximale en matière d’exportations ! C’est la raison pour laquelle à tous les experts économiques convoqués étaient invités à s’exprimer de façon pragmatique. Ainsi La COFACE, organisme institutionnel d’assurance-crédit export a-t-elle du commencer par développer l’analyse des risques financiers exports actuels au niveau de la planète en 2017.
La COFACE catégorise toutes les régions du monde et définit les meilleures et pires possibilités financières. Elle tient compte de la situation politique et économique de chaque pays, en analysant tous les indicateurs (croissance, chômage, PIB, PNB, etc.) et accorde une notation de confiance à chaque pays allant de A1 à E. La COFACE analyse ainsi tous les flux de relations économiques entre les états quels qu’ils soient, y compris USA, RUSSIE, INDE et CHINE. Ainsi a-t-elle pu par exemple analyser et déterminer, que le secteur le moins risqué économiquement était celui de l ‘industrie pharmaceutique et le plus risqué celui de l ‘industrie textile pour la période actuelle ! De la même façon de manière globale et générale, les continents d’Afrique et d ‘Amérique du Sud seraient ceux de l’exportation la plus dangereuse (avec des variations bien entendu).
Chaque expert dans sa partie aura pu donner les éléments d’analyse et d ‘information pour la meilleure stratégie export possible pour les entreprises de Paca ! Ensuite, une série d’ateliers pratiques ont permis aux participants d’approfondir avec les chefs d’entreprises présents, la réflexion sur la stratégie à adopter au cas par cas pour s ‘implanter ou se développer sur les marchés ciblés.

3 WORKSHOPS se sont déroulés au Palais de la Bourse de Marseille
• AMERIQUE DU NORD
• MOYEN ORIENT
• AFRIQUE DE L’OUEST
Quant à NICE, l’atelier Afrique de l ‘Ouest a été remplacé par un WORKSHOP EUROPE. Il est à savoir que ces ateliers ont été et sont encore suivis de missions économiques dans les pays concernés par les WORKSHOPS. Ces journées ont aussi permis aux chefs d’entreprises présents d’avoir accès à tout un panel d’instruments et d’outils économiques via les experts, leur permettant de découvrir et d’appréhender tout le champ des marchés export ! Ces deux journées ont rassemblé près de 450 chefs d’entreprises pour la deuxième édition. Etaient présents également 76 experts techniques et 53 pays étaient représentés ! On compte 434 B to B !
On peut donc ainsi analyser le caractère utile et pratique de ces journées qui ont permis d’intervenir sur un secteur clé de l ‘économie internationale pour la France !
L’exportation dans un contexte économique national difficile, permet aux entreprises de maintenir voire développer leur chiffre d ‘affaires et ainsi de ne pas être amenés à licencier ! c’est pourquoi nous attendons l’Edition 2018 avec attention !
MF