Nicolas Vanier baptisé le voyageur du froid  nous offre  dans ce film ” l’école Buissonnière “de très grands moments d ‘émotion, à l’état pur ! Une ode à dame nature mais aussi un véritable regard sur l’identité, les racines et les sentiments !

Rien n’est laissé au hasard dans cette merveilleuse histoire où le rôle des acteurs est tout aussi important que les prises de vues ! Tout est à couper le souffle, des images incroyables et bouleversantes et des sons surprenants semblant sortir de tous les côtés et bien évidemment les jeux de nos grands acteurs.

  • un Totoche braconnier,  FRANCOIS CLUZET, atypique qui nous suscite l ‘envie de bien respecter cette  si belle nature chargée de tant de merveilles, et si complice avec celle-ci,
  • le Comte de la Fresnaye propriétaire du domaine, FRANCOIS BERLEAND, austère et solitaire mais qui sait tellement faire amande honorable,
  • Borel, ERIC ELMOSNINO, garde forestier qui traque nuit et jour les braconniers et qui s’acharne sur le sympathique Totoche pour le prendre en flagrant délit,
  • la douce Célestine,  VALERIE KARSENTI sachant être à la hauteur de tous ces sentiments mélangés recueille dans sa demeure de servante le petit orphelin !  
  • Paul ce jeune orphelin, JEAN SCANEL,  citadin  futé et sensible, débarque dans ce monde rural,  et sauvage. Il va  vite faire l’apprentissage de la vie, de la nature et  de ses  secrets.

On voyage dans cette belle et magique Sologne, pays du réalisateur  qui nous invite à revoir notre vision sur les ballades en forêt. Le cerf et son fameux brame ne fait peur à personne, et nous communique indéniablement l ‘envie de le protéger ce grand cornu ! On rit , on pleure, on ne voit pas le temps passé durant la présentation tellement le film est captivant !

il parait incontournable en cette rentrée scolaire 2017/2018 que vous alliez voir en famille ce merveilleux film “l’école Buissonnière” de NICOLAS VANIER sur la nature humaine et son environnement. 

AC

CREDIT PHOTO ROBERT POULAIN