Après La Provence de la côte et des belles demeures, celle de l’intérieur des terres austères et la douce de la route des vins, voilà La Provence des traditions et des puristes. Bienvenue en Camargue, la “terra incognita”, qui ne ressemble à aucune autre. Même si on habite non loin de là, on y va toujours pour trouver du depaysement ne serait-ce qu’un après-midi.
Un lieu où le temps semble s’être arrêté et l’espace illimité. Un territoire authentique et préservé, fier de ses traditions, un village, Les Saintes Maries de la Mer, mélange de mer, nature, pèlerinage et fêtes.

C’est l’espace qui vous surprend d’abord alors que les bords de la Méditerranée sont pris d’assaut par une horde de touristes, ici on éprouve une formidable sensation de liberté. Des terres vierges, des étendues sèches ou humides, pinèdes, étangs, rizières et autres vignes…chaque balade offre une nouvelle découverte. Les dunes marines qui retiennent une réserve d’eau douce et permettent ainsi à une flore riche et colorée de croître malgré l’apparente aridité.
Les marais alimentés en eau peu salée ont un intérêt ornithologique majeur avec canards, limicoles, hérons et passereau. Et que dire des majestueux flamants roses, des taureaux et des chevaux habillés de banc!
Tous partagent cet espace avec des dizaines d’autres espèces végétales et animales.

Zoom sur le cheval de Camargue, emblématique de la région. Blanc, rustique, courageux, fougueux…ce cheval vit en parfaite harmonie avec son environnement. On ne peut qu’être ému en le voyant galoper dans l’immensité des plaines en totale liberté. Compagnon indispensable des gardians qui s’en servent pour le travail au sein du bétail, il est aussi parfaitement adapté à d’autres activités comme les promenades.
Et que dire du taureau, noir, imposant, présent en Camargue depuis la nuit des temps. Le taureau est bien sûr la véritable attraction de la Course Camarguaise et certains deviennent de véritables légendes vénérées par les passionnés les plus fervents.

 

Après avoir parcouru l’espace naturel et s’être enivré de l’air des marais salins, allons faire un tour au village et laissons nous envahir par son charme authentique avec son église fortifiée, ses rues commerçantes, animées et colorées. Il faut bien sûr prendre le temps de s’installer à la terrasse d’un restaurant et d’apprécier les saveurs locales des produits de la mer: tellines, crabes, anguilles…, ceux du terroir pur, riz camarguais, fleur de sel, taureau…
Ici il faut aussi rester attentif aux traditions et partager la passion de la culture provençale avec les habitants. Les costumes, les gardians, les courses, les abrivado…rythment l’année de Saintes jusqu’au célèbre pèlerinage qui depuis le 11ème siècle symbolise un rendez-vous important pour toute une communauté. Les reliques des Saintes découvertes en 1448 lors de fouilles sont alors vénérées durant deux pèlerinages en mai et octobre.

Qui parle de liberté et d’espace en Camargue ne peut pas évoquer la mer et les plages sauvages. Le village a lui seul offre plus de 30 km de plages, d’autres plus loin sont encore plus isolées . Cette diversité permet à chacun de profiter de la mer selon ses goûts: bains de soleil, confort des plages privées ou loisirs sportifs. Alors, en ces temps de canicule où la ville nous étouffe, pourquoi ne pas aller dans ce petit bout de paradis encore préservé de constructions massives et de hordes touristiques? Seul bémol: prévoir un puissant anti-moustiques car même là-bas ces insectes envahissants sont aussi sauvages que le territoire où ils sévissent!! Mais peu importe La Camargue reste et restera un havre de nature, un îlot protégé où l’homme et l’animal vivent enfin en parfaite harmonie…l’Arcadie provençale!

Marple