Bien sûr, on croit la connaître. Elle en fait toujours trop: peau trop bronzée, ongles trop peinturlurés, corps trop tatoué, cheveux trop péroxydés…..mais elle assume l’outrance défiant crânement tous les canons du bon goût.

Elle parade en talons toujours plus hauts pour asseoir son hyper sexualité. Le talon, c’est son pénis à elle!

Le documentaire de Sébastien Haddook traite, bien sûr, du cliché féminin mais nous offre surtout une véritable réflexion beaucoup plus complexe sur le masculin. C’est de fierté dont il est question ici et de revendication des femmes issues de milieux populaires, qui ne veulent en aucun cas s’effacer dans l’espace public prit d’assaut par les hommes.

Ce documentaire nous touche aussi car très vite, on comprend que sous ce look ultra façonné se cache La faille…..l’histoire intime de ces femmes. De quoi se protègent-elles vraiment derrière leur armure?

Seul reproche au documentaire, sa brièveté. On aurait aimé que l’enquête creuse des sujets comme le fossé des générations , la cohabitation houleuse dans certains quartiers de ces jeunes femmes avec le foulard, le voile…

Tout de même reconnaissons la qualité et l’excellente idée de départ. La cagole n’est pas qu’une caricature, le plus souvent associée à Marseille d’ailleurs, elle est aussi le miroir de notre société.

 

” Cagole Forever” ce soir à 22h50 sur Canal+ 

KL