Pour Harvey HAIGHT notre bel américain marseillais, la cité phocéenne est une  fête comme aurait pu le dire Hemingway s’il avait préféré notre ville à Paris ! lautremag.news va vous raconter son parcours, car croyez-nous, lui aussi c’est un véritable personnage !

Harvey est né il y a 70 ans aux USA dans l ‘état de Wisconsin, d’une maman issue tout droit d’une très grande famille notable Marseillaise et d ‘un père américain, le plus jeune capitaine de l ‘armée de terre des USA qui participe au débarquement de Provence.

Harvey a pour oncles des personnalités et des célébrités.  Il est le neveu de Jean GUICHET, talentueux pilote automobile des années 60 70, gagnant le tour auto en 1963 et les 24 Heures du Mans en 1964.  Il restera le seul pilote amateur qu’Enzo Ferrari a régulièrement sollicité pour conduire ses voitures de sport et ses prototypes. Il est également ancien entrepreneur propriétaire de la Compagnie Marseillaise de réparations employant 650 personnes. Mais Harvey est aussi le neveu de Claude KHAN   pianiste, concertiste de renommée internationale, aux interprétations de Musique romantique spécialiste de Chopin, mais aussi de Debussy, Fauré, Ravel sachant jouer seul ou accompagné par les plus grands orchestres du monde…

Harvey va passer son BAC et en suite très vite il va se diriger vers la vie active, ne voulant pas faire d ‘études, il sera engagé comme chaudronnier puis traducteur à la compagnie HAVRAISE des réparations navales. Très vite il se lancera et se mettra à son compte et se dirigera vers les réparations des containers maritimes. Et c ‘est lorsqu’il devient entrepreneur qu’il éprouvera le besoin de combler ses lacunes et ira pendant deux ans apprendre l’administration des entreprises puis le commerce avec en plus l ‘expérience du terrain. Puis Harvey épouse en 1981 une Miss ALSACE qui lui donnera le choix du roi, deux enfants !

 

Par goût des belles choses, il se rendra très vite compte, qu’il faut avoir de l ‘argent pour conserver et avoir le bel art de vivre à la française ou à l’américaine, il n’a pas pris le train en marche mais dès le départ ! Sa carrière, il la commence en créant sa propre entreprise :

  •  Directeur du département containers de la CMR, en 1976 naitra la société fosséenne d’entretien de containers qu’il dirigera pendant 18 ans,
  • Puis en 1981 en même temps, les peintures Castellanos, dont le mandat de gérance durera trois ans, Harvey dirigera un personnel d’une trentaine de personnes (fabriquant de peintures spécialisées). Ils avaient inventé une peinture adaptée pour les ponts d’envol pour les porte-avions du CHARLES DE GAULE, FOCH et CLEMENCEAU dont il fut quasiment impossible de décaper facilement celle-ci, tellement elle était anti corrosion, anti feu.
  •  Puis en 1981 création SFEC transports fluvial première entreprise à faire le transport de containers par péniches entre FOS et LYON.
  • Puis en 1986 SMEC à Marseille, reconditionnement de containers et là il a 10 salariés.
  •  Et pour finir en 1992 reprise de la societe des ateliers d’ARENC, dans le carénage des navires paquebots, traitement spécial appelé CARENAGE qui inclus le sablage des zones rouillées.

Savez-vous que tout grand pétrolier ou grand navire, doit tous les 4 ans maximum subir un traitement spécial appelé le sablage des zones endommagées ou rouillées pour avoir une meilleure glisse pour naviguer et réduire les coûts ?

Harvey sera également président d ‘associations très célèbres dont le ROTARY CLUB, aussi membre fondateur du réseau ENTREPRENDRE à Marseille, et membre fondateur du PROPELLER CLUB de Marseille, et Président de la section “véhicules d’époque” de l’Automobile Club de Provence. Il nous cite de nombreux exemples de toutes les actions qu’il a mené dans sa vie et nous dira que l’on ne fait bien que ce que l’on sait faire et son domaine de prédilection est bien sur ” le maritime”. Il va quand meme se lancer dans la biscuiterie pendant deux ans MILWAUKEE et la menuiserie LORD DUVEEN spécialisé dans les tables basses de salon et aquariums (tout en un) et Semi-Remorques Services spécialisé dans l’entretien et la répartition des semi-remorques routière. Cet entrepreneur a su brillamment allier la gestion de plusieurs entreprises.

Il sera également

  • Consul du Mexique pendant dix ans,
  • Juge assesseur au TASS tribunal des affaires sanitaires et sociales,
  • Il siègera à la commission sur le développement du port à la chambre de commerce et à l ‘union patronale de l’up13.
  • Il sera aussi récompensé et fait chevalier de l’ordre national du mérite maritime en 1998.

Harvey relèvera aussi d’autres challenges

  • En 1992 Expédition de survie en Amazonie,
  • 1993 Escalade du Cotopaxie en Equateur (5900m),
  • 1994 Trekking au NIGER (300 Kms à pieds dans le désert).

Harvey reconnaît la chance qu’il a eu de bien naître, mais il ne s’est pas épargné les challenges. Non pas pour la reconnaissance mais pour les autres. Brancardier à LOURDES pendant deux ans durant dix jours, pour être confronté aux handicapés puis aux enfants. Harvey nous raconte cette anecdote ” une bande de marseillais arrivent à l ‘hôpital de Lourdes, découvrent les handicapés et partent en fou rire général puis la cheftaine du groupe arrive et les rappelle à l ‘ordre et ils donneront le meilleur d’eux-mêmes pour ces handicapés physiques.”

Puis ce grand travailleur et entrepreneur à la fin de ses activités se lance dans les bateaux de plaisance et il ne voyait jamais les propriétaires qui lui confiaient en toute confiance le suivi.

Marseille a changé de physionomie depuis quelques années et il trouve cela très bien et que cela a enrichi notre belle ville mais il trouve quand même que lorsqu’on arrive aux terrasses du port, et que l’on entend dire que c’est un quartier en devenir, alors il faudra attendre encore une bonne génération. Puis quand on lui demande ce qu’il pense d’une femme à la tête du port autonome de Marseille, il répond que c’est tres courageux d’avoir nommé une femme à ce poste stratégique. Qu’on a tort de vouloir faire du containers sur Marseille car ce n’est plus adapté et que le meilleur emplacement c’est le terminal container de FOS.

Comment Harvey voit l ‘avenir pour la ville de Marseille coté maritime ? Harvey dira qu’il faut continuer à développer les bateaux de croisières et la grande plaisance des yachts de 50 à 100 mètres. 

Ce qu’Harvey pense de la politique américaine ? il répond que Donald TRUMP n’est pas idiot, totalement atypique peut être, que l’avenir lui dira si c’est un bon choix, que le rêve américain est à la portée de tous, que tout est possible par contre il n ‘aime  pas l’attitude ce président vis à vis des femmes ! En ce qui concerne notre président Macron, par rapport à la politique actuelle en France, il faut lui donner sa chance et c ‘est dans les actes que l’on mesure les hommes !

 Harvey est aussi amateur de bons cigares, d’art, d’œuvres antiques et des automobiles. Son rêve ? dénicher une belle automobile ancienne pour pouvoir s ‘échapper et faire des courses sur circuits spécialisés aux courses de côte ! Il se sait foncièrement américain et fier de l ‘être. Cependant il est devenu un provençal officiel, amoureux de Marseille, qui passe quelques heures par semaine à jouer le paysan, histoire de concocter de tres bonnes confitures d’abricots ou figues made in France, bio non traitées et gouteuses ! On attend patiemment d’y gouter …

Bravo à notre Bel américain à Marseille !

Crédits certaines photos : Robert POULAIN

AC