Les deux hommes donnent ce soir, 23février à 18h au Palais de Tokyo, leur première allocution commune. En attendant, que pouvons-nous penser de la mise en scène de François Bayrou hier annonçant son renoncement à la présidentielle et son rapprochement avec Emmanuel Macron.

Il s’agit plus d’une envie de tandem qu’un véritable ralliement derrière le candidat d’En Marche!

De ce fait, François Bayrou laisse à Emmanuel Macron le soin de réaliser son vieux rêve de pouvoir au centre. Pourtant, tout semble opposer les deux hommes et ce rapprochement n’avait pas été envisagé jusqu’à hier.

Tenteront-ils de négocier? Nous n’en savons encore rien. Les alliances du Modem restent floues, tantôt à droite, tantôt à gauche. Ce n’est pas non plus un réseau très puissant et François Bayrou, lui-même, incarne des sentiments contradictoires au sein de son propre parti.

Seul point commun lisible: une même vision sur l’Europe.

Par contre, François Bayrou a déjà repris Macron sur deux thèmes: ses propos sur les “crimes contre l’humanité” de la colonisation et ses paroles sur l’existence de plusieurs cultures françaises.

Quant aux électeurs, nous pouvons nous demander si la mise en avant de la probité de M.Macron et de M.Bayrou suffira à peser sur les votes.

Quoiqu’il en soit, nous restons, tous, professionnels de la politique, journalistes, experts et électeurs dans le flou à deux mois seulement maintenant du premier tour.

KL